06/07/2010

*



Anis m'a demandé de faire un portrait de lui aujourd'hui alors que nous étions sur la place du musée.
C'était hier encore qu'il enfouissait son nez dans mon cou et ses doigts dans mes cheveux.
Il a soulevé ses lunettes, qu'il porte depuis les 11 jours révolus de son frère, pour les poser sur son front. Elles ne tenaient pas.
Je l'entends encore babiller dans son lit dès que je ferme la porte de sa chambre et qu'il se trouve seul, le reste du temps il rit ou me regarde avec ses grands yeux toujours ouverts au bout de ses si longs cils.
Le soleil juste derrière moi, nous lui faisions face. Il m'a dit avoir un peu de mal à garder les yeux ouverts. Mais il y arriverait. Il voulait bien cette photo de lui, aujourd'hui.
Derrière la porte, sans mouvement je l'écoute "parler" cette langue qu'il ne partage pas encore avec nous, très vite il se tait sentant ma présence.

Finalement ça n'est pas si compliqué d'être mère....c'est juste vraiment dur parfois. Si difficile d'être à la hauteur....
Soyons claires, en ce moment je le passerais bien un jour sur deux par la fenêtre!
Dans le même temps je viens encore le regarder dormir la nuit....
Et ne vis pas très bien ces sentiments ambigus.


Souvent, lors de nos promenades, on me prenait pour sa nounou, on se ressemble peu physiquement certainement... Cela me vexait vraiment très fort....
Je me souviens de tout de lui à tous les âges.

Le voilà qui trouve mes chaussures trop petites(40) ...
L'autre jour, on me demanda quel âge il avait et bien j'ai eu comme un voile. Ce temps là passe bien trop vite depuis quelques années. Alors je ne sais plus...
Et si je le regarde aujourd'hui lui qui se coupe les cheveux seul et me dit "non je ne veux pas faire comme les autres, je veux qu'on m'aime pour ce que je suis" lorsque je lui fais remarquer que quand même les jogs crados pour le collège c'est moyen et bien...
C'est à mon tour de plisser les yeux.
Et je devine l'homme qu'il devient petit à petit, à le regarder sur cette place je le vois vraiment ...
Et l'aime encore toujours un peu plus, indéfectiblement.

15 commentaires :

Anonyme a dit…

Très belle déclaration d'une maman sur l' évolution
d'un petit qui devient GRAND!!
Rassurez vous je suis également tenté de passer le mien par
la fenêtre un jour sur deux!!!!!!
joyeuse soirée
nathalie

Caterine a dit…

oh...

Barbara B. a dit…

oufff Nathalie, me voici rassurée.
c'est soulageant de se sentir un peu moins seule! ;-))
et dire que le mien est encore "petit"...
ps: je vous ai envoyé la commande hier.

lili in oil a dit…

Waou! ce serait un peu court de dire quelle belle déclaration d'amour! Alors quelle magnifique déclaration! j'aime bien les italiques... comme des flash back... le portrait de portrait... très touchant!
le mien a deux ans, j'ai parfois aussi envie de la passer par la fenêtre, même si je l'aime à la folie et me surprend certains jours à imaginer l'adulte que sera ce petit garçon...
Alalala... les fils à leur maman...

silo a dit…

barbara, ça me parle tes mots ce soir...je partage l'envie de les jeter par la fenêtre un jour sur 2 (mais comme ils sont 3...)ou de les mettre en vente sur ebay!
et en même temps j'observe et j'admire ce qu'ils sont et ce qu'ils deviennent.

Delphine_ a dit…

Il est beau ton fils, aussi bien extérieurement qu'intérieurement pour affirmer si clairement ce qu'il pense ! comme il a raison, je lui souhaite de garder ça en lui pour affronter sa vie d'adulte, ça l'aidera sans nul doute !

fannypb a dit…

Très belle déclaration d'amour, vraiment!!

daniela a dit…

moi aussi,
3 fois par jour par la fenêtre et des fois je me dis qu'il serait mieux de bein les fermer... un jour ou l'autre... :)

ne t'inquiète pas chère barbara, on est des petits, fragiles et tenaces maman...

miss moustache a dit…

rien n'a ajouter...

Dragon breton a dit…

je vais être très originale...
Très jolie déclaration d'amour :-)

allison a dit…

j'ai des larmes aux yeux ... (bon, c'est pas difficile ces jours ci d'arriver à ce résultat, mais là, vraiment, tu m'as ému!)

Dorothée a dit…

Ah oui comme c'est difficile de toujours être à se reprocher de n'être pas parfaite, tout en sachant qu'on ne pourrait pas l'être et que finalement, ils ne le veulent pas non plus. Comme on se reproche de leur crier dessus, de n'être pas disponible ou de n'avoir pas envie... Mais oui on continue de les regarder dormir... Je le fais aussi, même si ma fille n'a que 5 ans et n'est déjà qu'un bébé. Je vois déjà quelle bout de femme et quelle adolescente elle sera. Je crains ce moment alors la nuit je la regarde et je retiens un peu le temps de mon bébé...

Justine a dit…

On passe toutes par ces sentiments ambigus. Parfois, ils nous exaspèrent, on les gronde, on aurait envie de les laisser toutes les vacances aux grands-parents, mais on craque au bout de 4 jours (enfin c'est mon cas, mais j'ai tenu une semaine! Une première!) Je me retrouve bien aussi dans le fait qu'on ne me prend pas pour sa maman lors de nos sorties,ma fille est blonde bouclée aux yeux bleus et moi brune aux cheveux raides avec des yeux verts!!
En tous cas, c'est une belle déclaration à ton fils.

ursula a dit…

pffiouuu...

mapi a dit…

c'est très beau comment vous écrivez. et votre blog est à tomber, mais pas par la fenêtre.